Faire du sport pendant la grossesse

femme-enceinte-position-yoga

Faire du sport peut être très bénéfique pour vous alors que vous vous préparez à l’arrivée de votre bébé. Voici quelques informations pour vous aider à décider quel sport pratiquer, qui peut vous soutenir durant vos exercices physiques et ce qui peut se passer lorsque votre corps change.

Avantages du sport et de l’exercice physique quand on est enceinte

Si vous êtes en bonne santé et que votre grossesse n’est pas compliquée, faire du sport peut vous aider à rester en forme, même à éviter une prise de poids excessive et à vous sentir mieux mentalement. Il peut également vous permettre d’avoir un accouchement plus court et moins de complications. L’exercice régulier réduit également le risque de maladie cardiaque, de diabète de type 2 et de certains cancers. Mais pendant votre grossesse, vous devrez être plus prudente et éviter certains types de sport.

Pourquoi dois-je être plus prudente ?

Bien que l’activité physique pendant la grossesse soit sans danger et bonne pour vous, certains sports peuvent être dangereux pour vous ou votre bébé. Même dans les sports qui ne sont pas à risque, vous devrez peut-être faire quelques changements. Il est important d’informer votre équipe de maternité de tout sport que vous pratiquez afin qu’elle puisse vous soutenir.

Certains problèmes médicaux pouvant vous empêcher de pratiquer un sport. Votre équipe de maternité peut vouloir surveiller votre sport ou vous déconseiller d’y participer si vous :

  • vous avez des problèmes cardiaques, pulmonaires ou hépatiques ;
  • avez un diabète mal contrôlé ;
  • avez des problèmes osseux ou articulaires ;
  • avez une maladie infectieuse ;
  • êtes obèses ou en sous poids ;
  • avez des problèmes liés à votre grossesse ou à une grossesse antérieure ;
  • êtes anémique ;
  • avez une naissance multiple (par exemple, des jumeaux ou des triplés).

Lorsque vous faites de l’exercice, vous devez vous arrêter et consulter votre médecin immédiatement si :

  • vous avez des douleurs à la poitrine ;
  • votre rythme cardiaque est plus élevé que d’habitude ;
  • vous avez un essoufflement inhabituel ;
  • les mouvements de votre bébé ont diminué ;
  • vous avez des contractions ;
  • vous avez des fuites ou des écoulements vaginaux ;
  • vos chevilles, vos mains ou votre visage gonflent soudainement ;
  • vous avez des douleurs, des gonflements ou des rougeurs dans les mollets ;
  • vous avez une faiblesse musculaire ;
  • vous vous sentez étourdi ou évanoui.

Le sport et votre niveau de forme physique

Si vous n’êtes pas active et que vous commencez à pratiquer un sport, il est bon d’en choisir un qui demande le moins d’efforts. Vous pouvez commencer avec 15 minutes par séance, puis augmenter jusqu’à 30 minutes d’intensité modérée. Si vous avez été inactive, il est également conseillé de consulter votre médecin avant de commencer à faire du sport pendant votre grossesse.

Si vous êtes déjà active, en bonne santé et que votre grossesse n’est pas compliquée, vous pouvez continuer à faire du sport, à moins que ce ne soit un sport à éviter pendant la grossesse. Toutefois, ce n’est pas le moment d’établir de nouveaux records personnels. Il est important que vous restiez à l’aise et que vous vous échauffiez avant et que vous vous rafraîchissiez après votre activité sportive.

femme-enceinte-boule-aérobic-sport

Les sports à éviter

Vous ne devriez pas pratiquer le genre de sports qui :

  • vous font travailler très dur ou vous donnent trop chaud ;
  • pourraient vous faire tomber ;
  • pourraient heurter votre bébé ;
  • impliquent beaucoup de sauts ou de rebondissements ;
  • impliquent des changements de direction soudains ;
  • impliquent la plongée ou la haute altitude.

Sport et stades de la grossesse

Il se peut que vous deviez apporter certains changements à mesure que votre grossesse avance.

Premier trimestre (1 à 12 semaines)

Pendant cette période, essayez de ne pas surchauffer afin de vous protéger, vous et votre bébé.

Évitez de faire du sport par forte chaleur ou humidité.

Portez des vêtements amples et frais.

Buvez beaucoup d’eau.

Deuxième et troisième trimestres (13-40 semaines)

Pendant ce temps, le bébé se déplace vers le haut et n’est pas protégé par votre bassin. Évitez donc les sports à impact élevé qui pourraient le heurter. Votre propre poids se déplace également vers l’avant, ce qui augmente le risque de chute. Si vous vous sentez instable ou mal à l’aise, arrêtez ce que vous faites.

Quand vous êtes enceinte à ce stade, vos ligaments se relâchent, ce qui augmente le risque de blessures ligamentaires. Évitez les sports qui impliquent de porter des poids lourds ou des mouvements et des changements de direction soudains, comme les sports de court comme le tennis. Votre tension artérielle peut diminuer, alors bougez plus lentement pour éviter d’avoir des vertiges lorsque vous changez de posture (par exemple, en passant de la position assise à la position debout).

Après 16 semaines, évitez les activités qui impliquent de vous allonger sur le dos, car cela affecte l’approvisionnement en sang du bébé et peut vous donner des vertiges.

Quel sport est recommandé pendant la grossesse ?

Il est bon de pratiquer des activités à moindre risque qui :

  • sont sans contact ou avec un contact limité ;
  • soutiennent votre poids, comme la natation et les cours d’exercices aquanataux, mais essayez d’éviter de rester très longtemps dans une eau dont la température est supérieure à 32 degrés Celsius ;
  • vous permettent de vous exercer en ligne droite plutôt que de changer soudainement de position ;
  • ont une chance limitée de vous faire tomber ;
  • vous permettent de faire de l’exercice à une intensité faible ou modérée ;
  • sont conçus spécifiquement pour la grossesse.

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à demander à votre médecin ou à votre sage-femme quels sont les sports et les exercices qui ne présentent aucun danger pour vous ou votre bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *