Connaître les fondements de la méditation pleine conscience et ses bienfaits

fondements de la méditation pleine

La méditation pleine conscience n’est pas vraiment un concept nouveau, même si elle diffère un peu de la méditation tout court. On pourrait même dire qu’elle apporte beaucoup plus. De toute manière, elle s’adresse à tout le monde. Mais il faut bien savoir s’y prendre pour pouvoir en profiter.

L’essentiel à connaître sur la méditation pleine conscience

Si la méditation est, d’une manière générale, l’art de se connaître soi-même, la méditation pleine consigne est bien plus. En effet, elle incite ceux qui la pratiquent à se concentrer sur le moment présent. Elle invite donc à être attentif à ce qui se passe autour de soi à un instant précis, et ce, sans jugement ni réaction particulière. Aussi, le principe est de savoir écouter et de ressentir ce qui se déroule à l’intérieur de soi. L’objectif est d’atteindre une pleine conscience de ses actes, de ses pensées ainsi que de son corps. Une fois cet objectif atteint, toute personne pratiquant cette forme de méditation devrait être capable de se recentrer sur l’essentiel dans sa vie.

Ainsi, cette pratique permet d’offrir une vie équilibrée, car on est plus conscient des priorités et de ce qui ne l’est pas. Puis, la méditation elle-même trace un chemin vers le pardon. Ce qui aide à guérir les douleurs émotionnelles. Mais le corps gagne beaucoup en pratiquant la méditation pleine conscience. En effet, cette dernière est très agissante pour soulager des problèmes de stress grâce à des positions spécifiques. De plus, le fait de travailler sur sa respiration aide grandement à soulager le cerveau. Et en prime, les risques d’attraper une crise cardiaque sont réduits considérablement. En somme, la méditation pleine conscience offre les mêmes bienfaits que la méditation tout court. Mais pour espérer en profiter, il faut s’y prendre de la bonne manière.

Comment tirer profit de la méditation pleine conscience ?

La meilleure chose à faire est de se rapprocher d’un spécialiste de la méditation. De cette façon, les apprentis pourront acquérir rapidement les bases. Mais pour la médiation pleine conscience, la pratique est assez flexible. Il est donc tout à fait possible de méditer seul sans assistance. C’est d’autant plus intéressant tant la méditation permet de travailler sur soi. Pour commencer, il est important de calmer son mental, c’est-à-dire apprendre à vider son esprit. Il faut ainsi être seul dans un endroit peu sonorisé. Et pour booster le niveau de concentration, il est conseillé de brûler un peu d’encens. En outre, les débutants sont tenus de commencer avec une position facile comme celle assise.

Par ailleurs, une autre tendance est actuellement très appréciée. Il s’agit de la méditation guidée. Le principe est simple, les pratiquants bénéficient d’un accompagnement virtuel pour méditer en pleine conscience. Ce qui peut convenir aux personnes timides. Mais opter pour la méditation guidée est aussi une excellente alternative. En effet, avec une guidance en audio par exemple, les intéressés pourront pratiquer à tout moment et n’importe où, même au bureau. Mais cette forme de méditation est aussi la meilleure façon d’avancer petit à petit. Bien entendu, des suivis en présentiel peuvent être programmés si le besoin se fait ressentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité