Cancer de la prostate : symptômes et prévention

cancer-prostate

Le cancer de la prostate semble être le cancer le plus fréquent chez la gent masculine. Des études ont montré qu’un homme sur 7 en souffre généralement à partir de la soixantaine. Tour d’horizon sur cette maladie.

Comment reconnaître le cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne qui, comme l’indique son nom, prend de la naissance au niveau de la glande de la prostate. Il résulte principalement des mutations génétiques subies par les cellules prostatiques. Ce qui entraîne une prolifération rapide et de manière incontrôlée. Cette maladie ne cause généralement aucun symptôme au stade initial. Les signes apparaissent souvent au moment où la tumeur gagne en volume. Elle provoque ainsi des changements des habitudes urinaires et des problèmes de miction comme la difficulté à uriner ou encore les besoins fréquents surtout la nuit. Il arrive aussi que cette tumeur soit révélée par la présence du sang dans les urines. Une métastase osseuse comme des douleurs dans les os ou sur la colonne vertébrale peut constituer également une des prostate symptômes, impose donc de consulter.

Il existe différentes manières de détecter le cancer de la prostate. Le plus connu est le toucher rectal réalisé par un professionnel de santé. Cette méthode n’est pas fiable à 100%, parce que typiquement, la prostate contient un ou plusieurs nodules durs avec des contours irréguliers. Des examens complémentaires s’imposent alors pour être sûr du résultat. Il est, entre autres, possible d’avoir recours à une échographie ou bien à une analyse sanguine. Cette dernière pourra dévoiler une présence accrue de l’antigène prostatique, soit le PSA « prostate specific antigen » dans le sang.

Les bons conseils pour prévenir cette maladie

Alors que les causes du cancer de la prostate ne sont pas encore bien définies, il existe tout de même certains facteurs de risque, à savoir les antécédents familiaux et le régime alimentaire notamment lorsqu’il est très riche en graisses animales. Le diagnostic de tel cancer réalisé à un stade précoce augmente significativement les chances de guérison. Cela doit avoir lieu à partir de 45 ans en cas d’antécédents dans la famille et à l’âge de 50 ans pour les autres. En effet, selon des études, le taux de survie des hommes atteints de tel cancer est de plus de 60% grâce à un dépistage anticipé.

Outre le diagnostic précoce, un certain nombre de recommandations sont aussi à prendre en considération pour prévenir le cancer de la prostate. Elles sont généralement liées à des habitudes de vie. Il est primordial d’adopter une alimentation saine et de mieux manger en consommant suffisamment de fruits et légumes. Les hommes se doivent en outre d’avoir un apport bien équilibré en graisse. Dans le même ordre d’idée, il faut éviter dans la mesure du possible les excès de calories. Les professionnels de santé recommandent également de limiter l’alcool et les cigarettes. Enfin, et non des moindres, il convient de pratiquer régulièrement une activité physique. Pour augmenter ses chances de ne pas recevoir cette maladie, ces bons réflexes doivent être appliqués dès son plus jeune âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *