Arrêter de procrastiner, c’est possible !

procrastination

Déroutante et insupportable, la procrastination est l’ennemie de beaucoup d’entre nous. En effet, le fait de toujours remettre les choses au lendemain, alors que l’on a clairement le temps, c’est fatiguant.
Même si on en rigole souvent, procrastiner peut avoir des conséquences catastrophiques, que ce soit dans le domaine professionnel ou personnel !
Voilà pourquoi nous vous éclairons sur le sujet, tout en vous donnant quelques astuces pour tenter de mettre fin à ce fléau…

Les origines d’un terme

La procrastination est loin d’être propre à nos sociétés modernes, et nous en avons la preuve si nous nous attardons quelques instants sur l’origine même de ce terme. En effet, on peut le faire remonter au quinzième siècle, en pleine apogée de la Renaissance et de l’attrait des intellectuels pour les textes antiques. Ce ne sont autres que les savants qui ont introduit ce mot lorsqu’ils traduisaient des textes latins. Dérivant des termes latin “procrastinato”, qui signifie “délai” et “crastinus” (demain), la procrastination faisait référence aux difficultés que l’on pouvait éprouver dans nos prises de décision.

Ce mot a repris de l’élan au dix-neuvième siècle, dans les écrits de Proust. En effet, il s’amusait à l’employer pour la configuration de ses syllabes et pour sa longueur inutile. On peut noter qu’il a su donner le ton quant à la signification de mot !

Les raisons qui nous poussent à procrastiner

Il est clair que l’un des principaux facteurs déclenchant la procrastination est le fait d’anticiper outre mesure ce que l’on doit faire. Même les tâches les plus banales peuvent être repoussées ou encore pire, annulées, lorsque que l’on a tendance à procrastiner. L’anxiété et le manque de foi en nos capacités nous pousseraient donc à reporter les tâches qui déclenchent ce sentiment désagréable. A force de repousser l’action, nous sommes de plus en plus contraints de baisser les bras, et ainsi, nous tombons dans la grande spirale de la procrastination. La recherche d’activités qui viendraient combler la tâche mise de côté est typique du comportement du procrastinateur. En effet, procrastiner c’est sans cesse repousser nos impératifs en faveur de nouvelles distractions. Voilà comment nous en venons à repousser et à élargir les délais de la réalisation d’une activité, jusqu’à ce qu’elle passe à trappe !

Les astuces anti-procrastination

Même si cela semble difficile à surmonter, avec des astuces et de la bonne volonté, vous arriverez à gommer ce blocage qui vous empêche de vous épanouir et d’atteindre vos buts. En effet, vous faites face à un blocage, et non à une maladie : avec quelques techniques vous arriverez à vous en débarrasser.

Théâtralisez vos temps de travail

Pour éviter de vous abandonner à des distractions qui viendraient vous éloigner de votre tâche, vous pouvez mettre en scène ce temps de travail, afin de bien l’intégrer en vous. En effet, théâtralisez votre espace en organisant votre bureau d’une manière novatrice, par exemple. Mettez également en place un système de sonnerie pour marquer le début et la fin de chaque session de travail.

Ne stoppez pas vos élans créatifs

Vous faire violence en écartant toute distraction ne peut pas vous permettre d’arrêter de procrastiner, car c’est un peu comme si vous vous rajoutiez un blocage supplémentaire. Si de nouvelles idées vous viennent, notez-les sur un petit carnet. Le fait de les matérialiser sur papier est un geste symbolique puissant, qui vous fera revenir très vite à votre activité principale. C’est aussi une chouette manière d’avoir toutes vos idées quelque part, histoire de revenir dessus une fois votre tâche accomplie !

Épousez vos atouts

Chacun de nous est unique et possède ses propres forces. Ainsi, il est important de savoir à quel moment de la journée vous êtes le plus efficace. Durant ces moments, il sera plus facile de vous concentrer, même si la tâche vous apparaît comme repoussante. Remplissez-donc votre agenda en fonction des moments où vous êtes le plus efficace.

Visualisez votre journées de manière optimale

Afin de ne pas tomber dans le cercle vicieux de la procrastination, vous devez prendre assez de recul pour visualiser votre journée comme un ensemble de tâches marquées par des transitions. Votre but et de marquer ses transitions afin de rythmer vos différentes temps de travail. En effet, voyez en grand et matérialisez les transitions entre vos tâches avec des rituels détente, sport ou encore lecture pour vous évader un peu !

Effectuez des activités autour du bien-être

Pratiquer des activités bien-être peut également vous aider à trouver de l’énergie pour ensuite prendre son courage à deux mains dans les tâches importantes.

Le fait de fonctionner ainsi écartera vos angoisses pour bon, et vous serez plus optimiste vis à vis de vos activités !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *